Conduire avec des sandales ou des tongs, est-ce légal ?

Lorsque la chaleur de l’été se fait trop sentir, les automobilistes se demandent toujours s’ils peuvent conduire avec des sandales ou si la loi l’interdit. Le port de sandale n’est pas expressément interdit par le Code de la route, mais l’article R.412-6 du Code y fait officieusement référence.

Une verbalisation pour violation de l’article R.412-6 du Code de la route

En faisant le tour des documents sur le code, vous verrez qu’il n’existe aucune disposition expresse sur l’interdiction de port de tongs ou de sandales. Il faut néanmoins préciser que selon les termes de l’Article R.412-6 du Code de la route, un conducteur doit toujours être en état et en position d’exécuter facilement les manœuvres qui lui incombent. Il est donc tout à fait possible qu’un agent de police verbalise un conducteur en raison de port de tongs, car celles-ci ne permettent pas de manœuvrer efficacement un véhicule. En cas de violation de cet article, la personne s’expose à une amende forfaitaire de 35 euros, un taux qui peut être minoré à 22 euros ou majoré à 75 euros, ou l’immobilisation de véhicule. La violation de l’article R.412-6 étant une contravention simple, aucun retrait de point de permis ne peut être fait.

Tongs ou sandale ?

Selon le dictionnaire Larousse, les tongs sont des chaussures de plages composées d’une bride en V et d’une semelle en plastique. Elles sont légères et ne représentent pas un véritable danger pour la conduite. Pourtant, plusieurs personnes ont déjà rencontrés des mésaventures en conduisant avec des tongs. En Grande Bretagne, le port de tongs au volant est interdit. Les sandales par contre tiennent l’arrière du pied et sont très pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *