Réussir l’hivernage de la moto

Rouler à moto en hiver n’est pas du tout conseillé, car à cette période, le sol es très glissant. À défaut d’entretien particulier, la moto peut présenter des dysfonctionnements après quelques mois de repos. Pour éviter ce genre de désagrément, il est essentiel d’offrir à la moto les soins avant son hivernage.

Entreposer la moto au sec

La moto en hivernage doit être placée dans un endroit sec et bien à l’abri. Pour plus de sécurité, la recouvrir avec une housse est conseiller. Cependant, il faut éviter d’utiliser une house hermétique puisque celle-ci favorise la condensation. Si aucune fuite d’eau n’est constatée dans l’entrepôt de la moto, une housse en coton est l’idéal, car le coton absorbe l’humidité. La moto ne doit pas être placée à proximité des ouvrants au risque de détériorer la peinture et les plastiques.

Laver la moto avec des produits adaptés

Avant d’hiverner la moto, celle-ci doit être lavée. En effet, le sel présent dans le mécanisme peut grandement le détériorer. Un lavage complet s’impose donc pour éliminer tout ce sel. Le motard peut également d’avoir recours à des produits d’entretien sur la moto. Un peu de polish, de l’antirouille et du silicone au bon endroit auront un effet très nourrissant pour l’appareil. Par contre, le tampon Gex est à proscrire.

Faire de la vidange

Avant l’hivernage, la moto a grand besoin d’une bonne dose de vidanges. Cela garantit une santé mécanique lors de la remise sur route de la moto. Lorsque le moteur roule, il produit des acides dans l’huile. Ceux-ci sont très corrosifs surtout s’ils sont entreposés dans le moteur tout au du temps de repos. D’où la nécessité de réaliser une bonne vidange. Après une longue période de remisage, le moteur retrouve toute sa propreté ainsi qu’une puissance exemplaire.

Faire le plein ou le vide en carburant

Avant l’hivernage, le réservoir des motos à carburants doit être complètement vidé. Le pulvériser avec un produit anticorrosion à l’exemple de la soluble dans l’essence est fortement conseiller. La cuve du carburateur et le circuit d’essence doivent aussi être vidangés. Pour les motos à injection électronique, le réservoir doit être plein. Si l’immobilisation dure plus de 4 mois, l’ajour d’un stabilisateur dans l’essence permet d’éviter l’accumulation de l’humidité dans le réservoir. Une fois le produit ajouté, le motard doit faire tourner le moteur pour répandre le produit dans le circuit d’essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *