Comment maîtriser sa moto en conduite rapide ?

Sur un deux-roues, il faut savoir que la moindre erreur peut vous être fatale. Et même si vous avez passé votre permis avec brio, les quelques heures passées en moto école ne sont pas suffisantes pour vous éviter tous les risques sur route. Même si vous maitrisez du bout des doigts votre trajet et ses petits pièges, maîtriser votre moto est essentiel pour bien vous débrouiller et éviter les accidents.

La technique de freinage

Apprendre à conduire une moto c’est aussi apprendre à freiner, et surtout en conduite rapide. La première chose à apprendre dans ce cas, c’est de savoir bien doser son freinage. Cela s’apprend surtout en pratiquant. De ce fait, prenez bien votre temps. Ensuite, si le freinage est prévu, même si vous roulez à toute allure, il est recommandé de rétrograder avant de freiner. Cependant, le plus difficile reste le freinage en urgence. Prenons un cas plus pratique. Par exemple, vous roulez à grande vitesse et un obstacle surgit subitement. Dance ce cas, vous devez freiner. SI telle est la situation, la meilleure technique à opter, c’est d’utiliser simultanément le frein avant et le frein arrière. Comme cela, vous allez pouvoir prévenir un changement de trajectoire, et donc une chute malheureuse.

Manœuvrer sa bécane en conduite rapide

Vous vous dites surement, à quoi bon rouler à moto si vous n’allez pas pouvoir vous faufiler partout et faire quelques dépassements par-ci par-là ? Vous avez bien raison, mais prenez garde, car manier une moto en conduite rapide est une technique qui s’apprend. Pour commencer, quelle que soit la saison, équipez-vous bien ! Votre casque doit toujours avoir une fonction antibuée. Vous devez également, avoir des gants étanches afin de pouvoir freiner comme vous le voulez sans risque de glisser. Vous devez également savoir que vos pneus doivent être en bon état durant toute l’année. Ensuite, si le dépassement par la droite est à proscrire complètement, lors d’un dépassement à gauche, veillez à avoir une vue complète de la route devant vous. De ce fait, ne doublez jamais de véhicule à une intersection ou dans un virage. Et retenez bien que même pour dépasser un véhicule à l’arrêt, il faut garder sa vigilance. En effet, ce n’est pas seulement dans les films d’action qu’on voit une portière s’ouvrir subitement, ou un piéton qui traverse brusquement devant la voiture à l’arrêt.

Quelques conseils pour rouler la nuit

Si rouler sur une moto en conduite rapide s’avère déjà, très risqué durant la journée, les dangers sont augmentés la nuit, que vous soyez débutant ou pas. L’obscurité augmente réellement les risques étant donné que la vision des chauffards est réduite et une moto peut être facilement confondue par autre chose, dans le paysage. La première mesure à prendre est de réduire sa vitesse. Si vous roulez à une allure normale, vous allez pouvoir anticiper tous les dangers. Ensuite, équipez bien votre véhicule deux-roues afin qu’il soit visible de partout. Vous pouvez installer des bandes réfléchissantes sur votre moto pour un maximum de visibilité. Et pour finir, équipez-vous d’un casque avec des verres antireflet colorisés jaunes. Ils permettent d’éviter les gènes engendrés par l’éblouissement à cause des phares des autres véhicules qui se trouvent en face de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *