Mise au point sur les trois formules d’assurances moto

Comme pour les voitures, il est aussi obligatoire d’assurer les motos. L’assurance doit toujours être en règle même si ces véhicules à deux-roues restent en stationnement ou ne roulent que très rarement.

Les trois formules d’assurances moto

Trois formules d’assurance sont généralement proposées aux propriétaires de moto : assurance au tiers, assurance intermédiaire ou assurance tiers + et assurance tous risques. La première formule permet de couvrir uniquement les dommages corporels et matériels que le propriétaire a pu faire subir à autrui dans la mesure où il est le responsable de l’accident. En revanche, elle ne couvrira pas les dommages du véhicule du propriétaire. La seconde formule, quant à elle, offre une couverture d’assurance en cas de vol et d’incendie en plus de la couverture minimale de l’autre partie. Pour finir, la dernière formule, est la plus complète. Elle offre des garanties pour tout type d’accidents et couvre tous les dommages corporels subis par la personne assurée. Après avoir choisi le type d’assurance qu’il vous faut, vous devez encore faire choisir parmi la multitude de compagnies d’assurances sur le marché. Pour vous aider, utiliser des outils comme celui sur LeComparateurAssurance.com. Il vous permet de faire jouer la concurrence et de trouver la meilleure offre.

Les avantages et limites de chaque formule

Pour l’assurance au tiers, si on est le responsable de l’accident, la compagnie d’assurances est responsable de l’indemnisation de l’autre partie. Le propriétaire sera alors tenu de régler à ses propres frais les éventuels dégâts qu’il subit. Par contre, s’il est la victime, il sera indemnisé par la compagnie d’assurances de l’autre véhicule. En ce qui concerne l’assurance intermédiaire, il n’est plus nécessaire de souscrire à des garanties optionnelles pour pouvoir obtenir des indemnisations en cas de vol ou d’incendie. Toutefois, cette garantie ne se déclenche pas de manière automatique. En effet, elle n’est applicable qu’avec la vigilance des propriétaires. Par exemple, en cas de vol d’une moto en stationnement, on ne bénéficie de la prise en charge par l’assurance que si le véhicule est équipé d’un antivol ou que s’il est stationné au sein d’un local fermé. Enfin, l’assurance tous risques permet de bénéficier d’une très large garantie. Néanmoins, les motards ne bénéficient pas obligatoirement d’une protection sans faille en cas d’accident. Parfois, pour être bien protégé, il faut souscrire à des garanties optionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *